Teekanne™ Marokkanische Minze

#5 Marokkanische Minze

Un thé à la menthe au goût rafraichissant et naturel. L’infusion dorée est agréable à l’œil et bruni si on la laisse infuser un peu trop longtemps. Comme tous les thés à la menthe il faut justement éviter de trop prolonger l’infusion, car elle devient alors amère. J’ai eut la bonne surprise de constater que ce thé restait délicieux même si on dépasse un peu le temps conseillé de 8 minutes. Reste très agréable une fois froid, idéal pour se faire un thé glacé avec le reste d’une théière par exemple. Coté goût je préfère tout de même le Gunpowder thé vert menthe de Twinings (en boite métalique), que je trouve encore plus frais, mais qui devient par contre amer très vite si l’on dépasse le délai optimal d’infusion.

Teekanne™ Rotbusch Tee

#3 Rotbusch Tee (Sahne-Karamell)

Teekanne Rotbuschtee Sahne Karamell

Pour ceux qui ne connaissent pas, ce n’est pas du thé, c’est du rooibos, une infusion d’écorce d’arbre qui ne contient absolument pas de théine. On peut donc le boire à toute heure du jour et de la nuit. Cette déclinaison y ajoute des arômes de crème et de caramel, et malgré ce que pourrait faire penser la photo de l’emballage, l’infusion reste transparente, d’une couleur dorée tirant sur l’orange. La saveur est douce est sucrée, avec une note prononcée entre le caramel et le miel, le côté crème étant anecdotique. Très agréable à boire pour tout ceux qui n’aiment pas le thé et cherchent une boisson chaude alternative. J’adore cette saveur, mais, comme toutes les variantes de roobois que je connais, elle laisse une langue un peu rapeuse, même si pendant la dégustation, ce n’est absolument pas agressif sur le palais, bien au contraire. Cela reste une expérience à tenter, que l’on soit amateur de thé ou non.

Teekanne™ Nero

#2 Nero

Teekanne NeroUn thé noir, très noir ! Un goût puissant et une infusion de couleur ébène. L’odeur se rapproche, pour ceux qui connaissent, du Lipton Yellow Label, mais avec, à mon avis, un peu plus de caractère. Comme ce dernier, il est issu de plantations certifiées Rainforest Alliance. Par contre, à ma grande surprise, il ne m’a pas laissé d’âpreté en bouche contrairement à la plupart des thés noirs. Pas de langue rapeuse après la dégustation. Un thé du matin, qui réveille et réchauffe. Comme tous mes thés, je le bois sans sucre, mais je conseille aux plus réticents de l’essayer avec une viennoiserie ou quelques Bredeles.

Teekanne™ Winterzeit

Quelque chose de complètement différent. On m’a offert un calendrier de l’avant avec un sachet de thé différent pour chaque jour de décembre avant noël. Ce calendrier est produit par Teekanne, fabricant de thé allemand. Je me suis dit que c’était une bonne occasion pour revenir sur le blog. Je tâcherais donc de poster à propos de ces thés le plus souvent possible. Je n’ai aucun lien particulier avec Teekanne et suis simplement un amateur de thés de toutes sortes. Je leur ai simplement demandé l’autorisation d’utiliser leur nom dans ces billets, ce qu’ils ont accepté sans aucune contrepartie.

#1 Winterzeit

Teekanne Winterzeit

Thé agréable, au goût prononcé de cannelle et d’orange, en second plan de caramel et de pomme. cette saveur a déjà été déclinée plusieurs années par Teekanne, je l’ai connue en premier sous le nom Hüttenzauber, avec une saveur d’églantier que j’appréciais beaucoup. Je l’ai ensuite retrouvée sous l’appellation Magic Winter et enfin la déclinaison Winterzeit présentée ici. Le goût de cette dernière me fait toujours penser aux odeurs de vin chaud des marchés de Noël de Strasbourg et est très agréable pour débuter une soirée au chaud, en regardant la neige tomber. L’infusion commence par un gris clair pas très engageant, mais termine sur un pourpre profond faisant penser à l’églantier qui semble avoir disparu de la composition (surement plutôt un rappel de la couleur du vin chaud). Laisse une légère amertume en bouche mais la note fruitée l’emporte. Un sachet utilisé peut facilement parfumer une pièce des senteurs cannelle et orange évoquées plus haut.

Parc du Fort Kléber à Wolfisheim

Le printemps est là, le bourgeons finissent par apparaitre deci-delà. J’ai découvert très récemment l’existence à proximité d’un très joli parc à Wolfhisheim, avec une mini-ferme, un parcours de santé et une foule d’oiseaux. J’ai put apercevoir un écureuil roux, un pic-vert et un grimpereau des bois, malheureusement trop rapides pour une photo.

Du coup je me suis fait plaisir à la basse-cour du Fort Kléber où les très sympathiques bénévoles m’ont proposé de rentrer dans l’enclos pour faire des photos.

Canard Mandarin


(Cliquez sur la photo pour la voir dans sa taille originale)
Continue reading

Cascades du Triberg sous la neige

Retour au Triberg en Forêt Noire, cette fois-ci sous une bonne trentaine de centimètres de neige. L’endroit est quasi-désert pour cause de travaux, ce qui fait bien mon affaire. Cette sortie m’a permise de tester la télécommande pour Reflex à base d’Arduino que je suis en train de concevoir.


(Cliquez sur la photo pour la voir dans sa taille originale)
Continue reading